L’UROC VOUS INFORME : des substances dangereuses détectées dans les fournitures scolaires !
1 August 2022
L’UROC vous informe : sms, mails : arnaques à la livraison
19 September 2022
Tout voir

Le droit à la consommation pousse les portes du milieu carcéral

En effet, pour faire face aux difficultés engendrées par la détention ou, pour se prendre en charges avant leur sortie, les détenus peuvent eux-mêmes ou par le biais du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP), solliciter le Conseil Départemental de l’Accès au Droit (CDAD) qui les orientent en fonction de leurs besoins vers différentes associations. Ecoutons Julie Astorg, présidente du CDAD.

Julie ASTORG (Présidente du CDAD) : L’objectif est que les détenus ainsi que leurs familles soient soutenus dans leurs démarches afin d’éviter que certaines situations n’empirent, notamment au niveau financier. Pour cela, nous faisons appel à différentes associations, que nous soutenons, dont Familles de France, qui intervient dans les Points Justice en détention comme à l’extérieur pour les familles.

David : Le service AEB, Aide Educative Budgétaire, proposé par l’association, a comme mission de traiter de la prévention à la résolution des problèmes financiers des détenus et de leurs familles, afin de retrouver une situation financière plus saine.

Sylvie DEKEISTER : Le service AEB propose tout d’abord de faire le bilan de la situation avec le détenu. Celui-ci nous permet d’établir un diagnostic et une orientation. L’AEB peut ensuite proposer au besoin l’élaboration d’un dossier de surendettement. Le service vérifie la faisabilité du dossier ainsi que les créances. Pour prévenir du surendettement, l’AEB met aussi en place des actions basées sur le droit de la consommation pour aborder la question du budget, ainsi que les actes de la vie courante. Cette prévention peut être établie sous forme de rendez-vous individuels ou d’actions de groupe.

DAVID : Le service AEB intervient également dans le règlement des litiges que les familles rencontrent, en occupant très souvent le rôle de médiateur. Ces litiges concernent le plus souvent les droits des locataires et propriétaires, le droit bancaire, ou encore le droit des contrats. L’objectif premier étant de retrouver un équilibre financier, ces initiatives permettent également aux individus de retrouver une estime d’eux même et une vie descente.

En résumé :

  • Le dispositif AEB soutient et accompagne les détenus et leur famille dans la gestion de leur budget.
  • L’objectif est d’aider les individus à retrouver une vie décente ainsi qu’une estime de soi.