L’expulsion d’un locataire peut mener celui-ci au basculement dans une situation de grande précarité, parfois difficilement réversible. L’association Familles de France du Pas de Calais nous explique de quelle façon éviter d’arriver à cette situation.

Il est primordial d’agir le plus tôt possible lorsqu’une situation de fragilité se fait sentir, afin de la stabiliser avant que celle-ci n’aboutisse au stade du contentieux. Pour cela, de nombreux dispositifs d’accompagnement ont été mis en place, mais il est parfois difficile pour le locataire de faire le premier pas. Cette démarche peut pourtant, dans de très nombreux cas, permettre d’éviter l’expulsion.

En effet, la CCAPEX, Commission spécialisée de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions Locatives, a pour mission de rapprocher tous les acteurs susceptibles de venir en aide aux locataires en difficultés. Ceci afin de faire tout ce qui est possible pour éviter l’expulsion de ces derniers. Les locataires doivent être réactifs si leur dossier d’impayé de loyer passe en CCAPEX, car en démontrant leur bonne volonté à régler leur situation et en répondant aux interlocuteurs, la commission peut décider de ne pas valider l’expulsion.

Sachez que des Associations comme Familles de France, permettent d’aider les personnes n’ayant pas pris attache auprès des services sociaux en amont de l’expulsion, ou qui n’ont pas répondu aux différentes sollicitations lorsque la procédure d’expulsion a débuté. Un bilan de leur situation est fait préalablement afin de les accompagner lors de cette procédure.

En effet, le service AEB de Familles de France Pas de Calais est un des interlocuteurs pour les familles. Celui-ci peut alors les orienter, après une évaluation de la situation financière, vers un accord de paiement avec le bailleur, une demande de FSL, ou encore une sollicitation d’aide auprès du service social de la caisse de retraite complémentaire. Il pourra également les accompagner dans l’élaboration d’un dossier de surendettement.

En résumé :

  • Il faut réagir vite et ne pas laisser la situation se dégrader.
  • De nombreux interlocuteurs existent pour vous aider et vous accompagner.

L’expulsion locative peut souvent être évitée.

Avec la participation de l’Association Familles de France du Pas de Calais.

Partager cet article