Liste d’opposition BLOCTEL Ne baissez pas les bras
4 November 2021
Tout voir

ATTENTION Escroquerie achat par carte bancaire Lisez le récit de cette consommatrice

«  J’ai reçu un appel du XXX le samedi 28 aout à 16h35, la personne s’est présentée comme le service fraude de ma banque en indiquant une alerte sur ma carte.

Il m’a demandé si j’étais à l’origine de ces deux achats : l’un de 750 euros sur le site XX en Belgique et d’un autre de 350 euros sur le site YY sur un autre site en Allemagne.

Je lui ai répondu que non. Il m’annonce que ce genre de fraude peut arriver en commandant sur certains sites connus.

Il m’a demandé d’ouvrir l’application de ma banque sur mon Smartphone. En ouvrant mon application, deux  notifications sont  apparues : transaction 750 € XX à valider et transaction 350 € XX à valider.

J’ai répondu, je n’ai qu’à refuser les transactions. Il a commencé à oser le ton en me disant je vous ai dit que c’est le service fraude regarder sur internet vous pourrez le constater en vérifiant le numéro qui est affiché sur votre téléphone, je ne vais pas risquer de perdre mon travail et la conversation est enregistrée.

Je vérifie, c’est bien le numéro de ma banque. J’autorise  donc les deux transactions car il m’indiquait que c’était la seule solution pour tracer la fraude et que je ne serai pas débité, ou débité et re crédité dans la foulée.

Il me confirme que ma carte étant maintenant bloquée pour les paiements sur internet et que je ne pourrais qu’effectuer des paiements en magasin ou retirer dans les distributeurs.

La conversation à durée 15 minutes et étant perturbée après cet appel étrange, j’ai décidé le jour même de faire opposition de ma carte bancaire. Je contacte mon agence dès le mardi, qui me confirme les débits autorisés sur mon compte pour 1100 euros et l’opposition faite sur ma carte quelque temps après.

Je dépose donc un dossier pour le remboursement des sommes, dossier à ce jour rejeté, sous prétexte que j’ai bien autorisé les deux payements !

Que puis-je faire pour obtenir le remboursement de cette escroquerie ! »

L’UROC réalise un zoom pour vous de cette affaire

Actuellement, pour valider un achat par carte bancaire par internet, il nous est demandé en plus des numéros de cartes à rentrer, une seconde authentification grâce à notre smartphone pour autoriser le payement. C’est bien en l’espèce ce qu’il  manquait à l’escroc.

Si l’on regarde les faits, on peut constater que le scénario est bien rodé :

  • Victime en confiance avec le numéro connu affiché
  • Connaissance de votre identité, téléphone et nom de votre banque
  • Situation de stress provoquée par l’évocation d’une fraude
  • Réaction urgente nécessaire
  • On vous fait contourner la sécurité mise en place
  • Choix d’un jour et d’une heure où il sera impossible de joindre sa banque

Après quelques recherches sur internet, on découvre qu’il existe des moyens pour usurper l’affichage d’un  numéro de téléphone sur l’appareil du correspondant appelé. Ce qui a dû être le cas ici.

L’escroc a récupéré de nombreuses informations personnelles vous concernant : nom, prénom, numéro de téléphone, nom de votre banque ainsi que les données écrites sur votre carte bancaire (chiffres sur le devant, date de validité et les chiffres de sécurité au verso). On suppose cependant qu’il ne dispose pas de votre code confidentiel.

Comment cela est –il possible ? Ici deux solutions :

  • Soit, il a intercepté toutes ces données lors d’un de vos achats sur internet
  • Soit, il a récupéré une copie de toutes ces informations transmises peut-être lors par exemple d’une location de voiture ou autre qui a nécessité la copie ou le scan de votre CB, numéro de téléphone…

A la lecture de tout cela vous vous dites, j’ai été crédule, je n’ai pas respecté le principe de la double authentification : «  Validation de la transaction avec le nom du site et la somme » alors que je n’étais pas à l’origine de cette opération.

Et bien non pas entièrement, car si l’on veut être précis :

  • Il y a bien eu utilisation frauduleuse de vos coordonnées de carte bancaire
  • une escroquerie de l’auteur de l’appel qui a mis en place des manœuvres (affichage du numéro, se fait passer pour la banque, invoque une fraude…) pour arriver à ses fins (que vous validiez la transaction)

Inutile de vous dire que votre banque va traîner des pieds pour vous rembourser l’intégralité des sommes extorquées !

Pour éviter cette situation, prenez contact immédiatement avec une association de consommateurs pour faire valoir vos droits !

N’hésitez pas à contacter l’UROC qui vous donnera les coordonnées d’une association de consommateurs proche de chez vous.

Tél : 03 20  42 26 60  Mail : uroc-hautsdefrance@orange.fr