Quel monde de la consommation pour demain ?
4 January 2017
Internet : des escrocs très malins ou des consommateurs trop crédules ?
17 February 2017
Tout voir

Magasins éphémères de vente de meubles : un petit cadeau « gratuit » qui peut vous coûter cher !

 

Un appel, une lettre dans la boîte aux lettres : «  Madame, Monsieur vous avez gagné un téléphone, une mallette à outils… Venez vite dans notre nouveau magasin retirer votre lot ».

Par curiosité, naïveté, attiré par l’espoir d’un cadeau, vous vous rendez à l’adresse indiquée qui était un local vide encore la semaine dernière.

Vous poussez la porte et entrez. Accueil  chaleureux dans le magasin de canapés et meubles qui sentent bon le plastique et le pétrole ! Vous voulez votre cadeau ; deux vendeurs vous prennent en charge et vous font asseoir. On vous indique soudain qu’une personne a gagné 1000 euros de bon d’achat dans le magasin, on vous demande votre nom et l’on va vérifier dans le bureau : «  C’est bien vous Madame et Monsieur nos grands gagnants ».

A ce stade, deux solutions pour vous empêcher de sortir sans signer un bon de commande pour un formidable canapé à 5000 euros remisé pour vous à 2500 euros :

  • Les vendeurs arrivent à l’usure à vous faire signer (normal, c’est leur métier !)

 

  • Les vendeurs vous sentent totalement hermétique à leurs talents ; ils tentent alors de vous intimider, certains iront même jusqu’à vous menacer verbalement et, par peur, vous signez pour un petit fauteuil remisé à 1500 euros.

 

La semaine suivante, arrive votre commande, eh oui c’est du rapide, on n’hésitera pas à vous accompagner à la banque retirer du liquide pour payer le reste du prix de  votre achat ! (un chèque sans provision, ce serait dommage  et, en plus, la semaine prochaine, le magasin sera fermé!)

Donc vous avez compris :

  • si je n’ai besoin de rien, j’évite de me rendre à l’invitation,
  • on n’est jamais obligé de signer un contrat car signer c’est s’engager
  • si j’ai une invitation écrite, je la conserve car j’aurai alors 14 jours pour me rétracter
  • je n’antidate pas les documents que je signe (si on me demande cela c’est que je dois pouvoir bénéficier d’un droit de rétractation ou de réflexion : offre de crédit par exemple)
  • je ne verse pas d’argent à la commande.