Avant de partir en vacances : le guide pratique de l’été 2018 de la DGCCRF
25 June 2018
Arnaque aux faux sites administratifs
20 September 2018
Tout voir

Plafonnement des frais bancaires pour les « clients fragiles » : 40 euros maximum par an de ristourne !

Après avoir espéré pendant un petit temps que le plafonnement des frais bancaires allait réellement se mettre en place pour tous, seulement un peu plus de 350 000 clients vont en bénéficier.

Les banques ont cependant promis de développer la proposition du service aux clients qui devraient aussi y avoir droit. En pratique, cela semble un peu compliqué pour plusieurs raisons :

  • Comment un client par exemple déjà à découvert ou ayant une carte à débit différé, ou les deux va –t-il pouvoir bénéficier de l’offre. Il va devoir dans un premier temps rembourser sa dette.
  • Cette offre est assortie de conditions strictes : pas d’autorisation de découvert, carte à débit immédiat, pas de chéquier…
  • Le consommateur reste «  libre » d’accepter ou non l’offre

En pratique si l’effort de proposition de cette offre est bien respecté par les banques, cela ne profitera qu’aux personnes qui peuvent être accompagnées dans leur gestion !

Le seul vrai point positif est la promesse faite, de travailler avec les principales entreprises bénéficiaires de prélèvements récurrents pour que le consommateur puisse choisir les dates de prélèvements et ainsi éviter des frais de rejets. Il faudra suivre ce point avec attention, car là encore payer pour choisir sa date ne nous semble pas satisfaisant.

Répondez-vite à notre enquête
sur les modes de consommation !

Afin de mieux connaître vos besoins et vos attentes,
le Centre Technique Régional de la Consommation (CTRC) Ile-de-France
et l’Union Régionale des Organisations de Consommateurs (UROC) Hauts de France
vous proposent un rapide questionnaire entièrement anonyme.

Vos réponses permettront aux associations de consommateurs qui composent le CTRC
d’adapter et de faire évoluer leurs pratiques dans votre intérêt.